SALON DES ASSOCIATIONS DIMANCHE 8 SEPTEMBRE 2019 DEVANT LA GRANDE HALLE DE LA VILLETTE

YAADAL invitée des marchés de Pantin et des Lilas (93) , des "canaux" au bassin de la Villette ,  et de bien d'autres lieux ... 


Nassamou Malam court partout cette année pour présenter ses magnifiques bijoux aux
parisiens très demandeurs....
De nouveaux lieux ont ouvert leurs portes qui accueillent notre ami. Particulièrement le 
marché et resto en plein air "Petite Lune" à la Porte Dorée devant le Musée d'immigration.
Nassamou n'a eu un visa que pour un mois mais gageons qu'il l'emploiera au mieux ! 
A l'hopital du Nord Est parisien, rue des Bluets 75011, invité par Catherine Maublanc

L'ETE A PARIS NOUS RAMENE NOS AMIS !


L'ETE EST ARRIVE : Avec lui nos amis qui viennent nous proposer les dernières créations artisanales de leur pays.

C'est la fête de l'Afrique à l'école Eugénie Cotton dans le 19ème arrt de Paris 

Banwo Marafa est arrivé le 19 juin à Paris. Il a pu ainsi participer à la fête de l'école Eugénie Cotton qui avait lieu le 21 juin et qui mettait  l'Afrique noire à l'honneur. Christine Fleuret a informé les parents et les enfants des activités de Yaadal, a raconté un conte d'Afrique de l'Ouest : les poulets guerriers.
Catherine avait fabriqué un alphabet touareg et les enfants ont été invités à écrire leur noms en tafinagh et à rédiger des lettres pour les écoliers de Foudouk.




CHRISTINE FLEURET A FOUDOUK EN FEVRIER 2019



" Je reviens du Niger , d'une traversée en groupe  de l'Aïr  et d'une petite semaine passée à Foudouk."
La communauté villageoise m'a bien accueillie : J'ai rencontré les habitants et ai pu m'entretenir longuement avec eux. En particulier avec les écoliers, les femmes,le directeur de l'école et l'infirmière du dispensaire. Bien sûr aussi avec mes amis qui impulsent tout un dynamisme au village. J'ai visite
et ai pu voir les nouvelles réalisations : en particulier le forage qui donne une eau abondante à proximité. Les vaches se portent bien : souhaitant qu'elles traversent bien la période sèche qui va jusqu'à l'hivernage"
"Merci à Kristina de l'école Eugénie Cotton à Paris qui m'a donné pour l'école de Foudouk,
quantité de manuels scolaires. Merci aux bibliothèques de Paris qui par l'entremise de l'ADEL m'ont fait don d'albums et de livres documentaires"






Marche pour le Climat #RiseForClimate

Les Peuls du Sahel marchent pour le Climat à Paris Samedi 8 septembre.

Nassamou MALAM et Doula MOKAO, représentants d’une communauté de peul Wodaabés de la région sahélienne du Niger marcheront samedi 8 septembre 2018, à Paris. Des représentants de l’association française Yaadal qui les soutiennent marcheront à leurs côtés. Ils marcheront pour témoigner des effets du réchauffement climatique dans leur village du Niger, situé au Sahel, près d'AGADEZ. Ils marcheront pour dire l’urgence et l’espoir.

Depuis trente ans, ils assistent à des désastres météorologiques, des sécheresses répétées, suivies de pluies violentes.
Ils assistent, impuissants à la disparition des conditions de leur survie dans le Sahel.
Leur mode de vie multiséculaire nomade, en harmonie avec la Nature et leurs vaches, est en train de s’éteindre.
Leur culture, patrimoine de l’humanité, disparaît dans l‘indifférence internationale.
Beaucoup de ces éleveurs se retrouvent sans cheptel et presque sans moyens d'existence.
Leur sédentarisation est en cours, qui permet de scolariser leurs enfants mais les conditions durables de leur existence ne sont plus réunies.
Si la situation perdure, vont-ils grossir les rangs des réfugiés climatiques et choisir le chemin de la migration pour survivre ?
Où iront-ils et quel destin pour eux en tant que peuple et détenteur d’un patrimoine immatériel de l’humanité ?

RDV Métro Rambuteau à 14h  #RiseForClimate 
Contacts
Doula MOKAO 07 58 39 65 48 & Christine FLEURET 06 51 47 67 78

D’ou viennent Nassamou MALAM et Doula MOKAO :
De Foudouk, un village, situé à une centaine de kms d'AGADEZ au Niger. Il a été fondé en 2001 par leur communauté Peuls nomades, les wodaabés, éleveurs des vaches "bororo".
A Foudouk, sont regroupées environ trois cents familles de la communauté wodaabé Bingawa, qui vivait entre Ingal, Tchirozerine et Aderbissinat. Leur mode de vie est "semi-sédentaire", car une partie d'entre eux continuent de vivre en nomades avec les troupeaux à tour de rôles.

L'association YAADAL, "Marchons ensemble" en langue wodaabé, s'est constitué en 2010 pour aider le village à réaliser des projets de développement et accueillir des membres de l'association locale "BARAKA", en France l'été pour vendre des objets d'artisanat et assurer un plaidoyer pour leur peuple en Europe.

YAADAL à la marche sur l'environnement le samedi 8 septembre

Nassamou MALAM à la maison des canaux en Aôut 2018

Nous participerons,le 8 septembre, à la marche sur l'environnement,à partir de l'Hotel de Ville de Paris. Nassamou MALAM et Doula MOKAO nous accompagnerons, pour témoigner des effets
du réchauffement climatique dans leur village du Niger.
En effet, depuis quelques années, ils assistent à des sécheresses répétées, suivies de pluies violentes.
Ce qui a un effet désastreux pour  les pâturages et les bêtes.
Beaucoup de ces éleveurs se retrouvent sans cheptel et presque sans moyens d'existence.
Si la situation perdure,vont-ils choisir le chemin de la migration et pourrons nous les accueillir ?

Construction du Château d'eau à Foudouk

Aux dernières nouvelles, on nous annonce la construction du chateau d'eau à Foulouk.
3ème étape : le réservoir ... Et on pourra penser aux jardins ...Tout le monde se réjouit à cette bonne nouvelle ! D'autant que le réchauffement climatique commence à se faire cruellement sentir. Des
sécheresses répétées avec des températures très élevées (jusqu'à 50 degrés au mois de mai) et un manque de pâturages. Beaucoup de bêtes ( vaches,moutons) sont encore mortes, cette année , suite aux pluies diluviennes qui suivent la saison sèche.

Une collecte sur MIMOSA est en étude, pour remplacer les bêtes mortes !


Nassamou MALAM, de Foudouk, est arrivé à Paris, début juillet

Nassamou Malam et Doula Mokao sont arrivés à Paris, début juillet, porteurs de beaux bijoux fabriques par les forgerons touareg d'Agadez, d' articles de cuir et de bijoux anciens.
Ils resteront jusqu'à mi septembre.
Nassamou est l' invité des marchés de Pantin et des Lilas. il sera aussi à la maison des canaux et au Hang' Art (quai de seine 75019) 
les 10 aôut et 9 septembre. Doula sera au marché des Grands Voisins le 26 août. (Hopital Saint Vincent de Paul).
Yaadal participera au salon des associations à la Villette le 9 septembre et au festival de théatre nomade à Bruxelles mi-Août.



.

Merci pour le forage, à quand le château d'eau et le réservoir ?

Le forage tant attendu par les villageois de Foudouk, a été exécuté
courant 2017 ! Mais toujours pas de château d'eau et de réservoir !
Il faudra encore attendre pour avoir l'eau au village et penser aux jardins.
Et cette année c'est encore la grande sécheresse, les habitants manquent de tout : ils sont obligés de nourrir les bêtes avec du son !
Plus le moindre pâturage ! Et impossible de vendre les vaches beaucoup trop maigres !  Celles ci, d'ailleurs meurent en grand nombre! 
Trois hommes de l'association Baraka, dont le chef du village, Nassamou Malam seront présents en Europe, cet été, porteurs de bijoux touareg et d'objets d'artisanat. 
Nous sommes invités sur les marchés de Pantin et des lilas, à la maison des canaux, au bord du canal de l'Ourcq, à exposer et présenter l'association.
Si vous désirez nous rencontrer :téléphoner au 06 51 47 67 78.


LETTRE OUVERTE AUX ENTREPRISES POUR NOUS ACCUEILLIR

Madame, Monsieur, Un dimanche après- midi j’ai fait la rencontre de Haiballa MALAM, un peul woodabé vivant au Niger venu vendre des bijoux en Europe pour faire vivre sa famille. A la base Haiballa est un éleveur de vaches mais les sécheresses qui se sont succédées depuis les années 80 ont eu raison de 90% de son cheptel. Sa mère possédait 200 têtes de bétail alors qu’il ne reste à chacun des membres de son lignage que 2, 5 ou 10 vaches maximum. Savoir qu’ … « un peu sans vaches et comme un roi sans couronne » donne la mesure du drame … mais ce peuple millénaire ne résigne pas et grace à la vente de bijoux il parcourt le monde, rencontre d’autres univers et trouve des solutions alternatives. Haiballa est le fils d’un lignage de dignitaires. Son frère est d’ailleurs l’actuel chef du village de Foudouk situé à 100 km au sud d’Agadez : ce village créé en 2000 est semi nomade, c’est-à-dire qu’une partie de la population part en laissant ses enfants sous la surveillance de l’autre moitié afin qu’ils puissent aller à l’école de Foudouk. Puis vient le temps ou l’autre moitié du village nomadise à son tour : ce système permet de conserver les traditions tout en donnant la chance aux jeunes d’apprendre à lire et à écrire ... et peut-être de continuer au collège d’Agadez puis de passer un jour leur bac. Les visas accordés sont de plus en plus courts mais nous avons la chance de les croiser cette fin d’été du 20 août au 8 septembre 2017. Plus qu’une vente de bijoux l’association YAADAL vous invite à recevoir Haiballa au sein de votre entreprise sur la plage horaire et à l’heure qui vous semble les plus pertinents pour découvrir leur humilité et leurs traditions si inspirantes. Le reste de l’année nous pouvons vous proposer également des pièces. Nos amis ne seront pas là mais nous pourrons vous parler de leurs traditions et des actions que nous effectuons pour Foudouk. Nos interventions sont toujours étudiées en concertation avec les représentants de la communauté et si elles sont modestes et pratico pratique, elles servent le plus grand nombre. Noter que notre équipe étant restreinte et notre association composée uniquement de bénévoles, à part l’assurance et les frais bancaires, toutes les somme qui nous sont confiées (produit des actions ou dons) sont intégralement utilisées au profit du village de Foudouk. Vous pouvez nous joindre sur yaadal.asso@gmail.com - Christine ou cmyaadal@gmail.com - Catherine YAADAL – 25, rue des Lilas – 75019 PARIS - http://yaadal.blogspot.fr + Antenne Pantinoise